Concours de Photographie AlgeriART

Lauréats de l’édition 2016

Catégorie Photo Reportage

1ere Place

Titre du Reportage : Le Dernier Luthier.

Au nom de l’amour et la passion de son métier « aami Amer  » عمي عمار , un des dernier luthier de sa génération c’est ce n’ai pas le seul, un homme plein d’histoire et d’anecdote sur la belle époque et Age d’or de la chanson malouf et Chaâbi dans la ville de Annaba.

Des souvenirs plein d’émotion avec chaque nouvelle création d’instrument musical dans son atelier, cheikh , auteur et compositeur dans ces heures perdues, aami « AMER » ne boude pas son plaisir de lier le travail et le bon temps en interprétant des morceaux qu’il a lui même composés.

Mais la réalité de la vie refait surface. De nos jours les temps son durs, un métier en perdition, une situation de travail dur, un lieu de travail étroit, et des attentes de promesses toujours non tenues !

La seule chose qui le tien, c’est son amour de son métier et son savoir-faire qui ne veut pas voir partir sans pouvoir le transmettre !

– Sur le reportage: Aami Amer عمي عمار
– Sujet : les arts et métiers artisanal à Annaba
– L’intention : donner plus de visibilité à ces métiers en voix de perdition, qui ont une grande valeur dans notre patrimoine, et essayer de sensibiliser à leur sauvegarde!
– Le lieu et date ou le reportage a été pris : 03/05/2015, rue Benouhiba Mohamed – Annaba

2eme Place

Titre du Reportage : Un dernier regard sur Douar Deraouich – Le bidonville de l’autoroute est-ouest.

Par Salim Gora.

Une matinée d’été à 40° à l’ombre l’humidité bas son plein, le manque d’assainissement génère des moustiques desquels les locataires de Douar Deraouiche se sont immunisés depuis le temps. Les 400 âmes vivant dans ce bidonville construit durant les années 90, viennent en majeur parti de Chlef et d’Aïn Defla. Ils ont fui les affres de la GIA entre 1996 et 1998. Les plus jeunes ne connaissent que ce bidonville et ne savent pour quelle malédiction ils sont nés ici. Ce douar a vu plusieurs développements, à l’exemple de l’autoroute est-ouest qui le coupe en deux, sans pour autant bénéficier des dividendes qui en découle.

Douar Deraouiche vit au rythme des rumeurs de relogement, les esprits s’excitent mais à la moindre rumeur ou déplacement d’un officiel dans les alentours.

Chaque individu trimbale avec lui son histoire, chaque histoire est unique mais leur quête est la même, l’accès au jackpot, arracher son droit de la rente pétrolière et acquérir un logement social.

3eme Place

Titre du Reportage : Alger : Une histoire de cœur.

Par Houssem Mokeddem.

Bien vous voulez une histoire? je vais vous en racontez une, mais juste une , inutile de me réclamer une autre en suite:
« Il était une fois Alger, une ville addicte a son passé, tout les jours elle dépoussière toutes les surfaces, passe la serpillère dans tous les coins et ne s’arrête suante mais rassurée que lorsqu’elle juge que tout est impeccable; Elle déplie et replie sans cesse ses plus beaux habits, en prenant garde de ne jamais fixer l’objectif de ce voleur d’image.. Car la misère est belle partout ailleurs sauf chez soi, a moins d’avoir un sens affuté pour saisir que le beau
Ainsi ,c’est dans les profondeurs de ces ruelles ,dans ses maisons et de fenêtre à une autre que tous ses airs d’amour, d’attente , de doute ,de tabous de détresse et d’espoir, se répondent, ses chansons s’échappent , se faufilent entre ses ombres et viennent ensorceler ses enfants , son enchantement reste omniprésent a travers le temps .les cicatrices de ses murs , les noms de ses rues tants de fois modifiés ,ne viennent qu’appuyer tout son charme et son mystère tellement bien gardé a travers les regards de tout ses jeunes enfants! « 

Catégorie Photo Unique

1ere Place

By Hichem Attalah

Le ciel nocture du Tassili  – Astrophotographie

Par Hichem Attallah.

Mon petit travail s’intitule les merveilles du desert algerien parce qu’il regroupe la beauté du
tassili n’ajjer et le tassili ahaggar dans tout ses etats .
Ce projet est loin d’etre achevé pusiqu’il regroupera trois thémes differents :
– Le ciel nocture du Tassili ( astrophotographie )
-Les paysages du tassili ( paysage + nature )
-Le peuple du Tassili ( portrait + street )
Chaque théme comptera entre 10 et 20 photos …
Le but de ce projet est de valoriser le potentiel touristique du pays ( endroits a visiter et
cultures ) .

2eme Place

By Sabri Kahalerras

Light painting.

Par Sabri Kahalerras.

Le Light Painting est une technique photographique consistant à faire intervenir une ou plusieurs sources de lumière tenues à la main (typiquement des lampes de poche ou autre lasers) dans une scène photographiée avec un temps de pose supérieur à 1 seconde.

J’adore la lumière …. Et j’aime bien faire des tableaux avec le light painting

3eme Place

By Belkacem Rahmani

Merle noir…histoire d’un couple.

Par Belkacem Rahmani.

« Thème à vocation animalière ; dans lequel je voudrais donner une brève présentation évoquant la vie d’un oiseau forestier s’appelant le Merle noir (Turdus merula).  »
« Le choix de ce thème vient suite à ma passion envers la nature généralement et les oiseaux particulièrement. La préservation de notre écosystème est primordiale pour notre bien être et celui des êtres vivants (animaux, végétaux…), avec l’accroissement des problèmes qui atteignent l’environnement où l’Homme en est la première cause »

Nous remercions tous les candidats ayant participé et les encourageons à poursuivre leur travail dans ce domaine.

Félicitations aux lauréats !